La Meuse en van

            On inaugure notre rubrique « Carnet pratique » par le gros coup de cœur qu’on a eu pour la Meuse et comme on a envie que vous y alliez aussi, voici nos adresses et nos conseils pour un beau séjour là-bas.

0008

            On est d’accord, la Meuse n’a même pas le privilège qu’a la Creuse pour incarner le « coin paumé » par excellence dans une conversation entre citadins médisants. Et ce n’est pas plus mal selon nous car la Meuse mérite mieux (no offense pour la Creuse).

            On y allait pour son histoire mais bien plus que cela c’est sa nature qui nous a plu, ses forêts, ses secrets, ses collines et ses vergers, les faons et les biches aperçus ou entendus, les cerisiers ployant sous les fruits, les écureuils narguant Ruby, les champs en train d’être moissonnés. Et aussi l’accueil partout chaleureux et les bars aux bières savoureuses. Alors mettez votre chemise à carreau, des pompes qui ne craignent rien et explorez votre côté sauvage.

Où camper ?

 

  • Camping du Bois-Joli à Saint-Maurice-sous-les-Côtes.

L’endroit qu’on a préféré durant ce road-trip dans l’est. Un terrain familial à l’orée de la forêt, dans un verger qui surplombe le village. Super calme, fréquenté par des Néerlandais ou des Anglais. Sanitaires nickel. Le jeune propriétaire a repris les rênes de ce camping fondé par sa grand-mère. Il produit également du safran et en vend dans sa petite boutique. Balades et randos à proximité (demander les itinéraires au proprio). Le coin est vraiment charmant.

http://www.forest-campingbj.com/index2.html

20160623_104506

  • Camping municipal de Futeau.

Juste en arrivant en Lorraine par l’A4, on quitte l’autoroute et on est direct dans une autre ambiance : collines et forêts partout et ce joli petit camping aménagé juste derrière une église le long d’un chemin qui conduit aux champs. Sanitaires nickel aussi, avec également un espace couvert en dur pour les campeurs sous tente les soirs de pluie. On s’installe où on veut, une employée municipale passe le soir et discute volontiers !

http://www.tourisme-meuse.com/fr/sejourner/campings/F938000037_camping-pierre-cochenet-futeau.html?produit=938000037

  • A Bar-le-Duc on a dormi au camping du Château, c’était correct, à vingt minutes à pied du centre. A Verdun le camping était trop loin, du coup on a dormi dans une rue calme – aucun problème. A Saint-Mihiel dans le camping à côté de la base de loisirs le long de la Meuse l’entretien n’était pas super, ça ne donnait pas envie de s’attarder.

0007

Où boire/manger ?

 

  • On a passé une super soirée de match de foot et partie de fléchettes à L’Estaminet à Verdun près des bords de la Meuse. Accueil super sympa, belle salle très chaleureuse, un genre de version locale du pub, et un grand choix de bières (et d’eau-de-vie de mirabelle, d’ailleurs).
  • Avant ça on avait bien mangé au Sherlock Pub installées en terrasse au bord de la rivière Sainte-Vanne au pied de la citadelle. C’est un décor plutôt moderne et sans grande originalité mais franchement le welsh était formidable.

https://www.facebook.com/bar.lestaminet/?rf=151769941526870

http://www.sherlockpub-verdun.fr/

20160619_215547

  • A Saint-Mihiel la brasserie Les jumeaux en centre-ville nous a agréablement surprises avec son veggie burger, dans un cadre et avec un accueil très sympas. Juste en face on peut acheter des bons croquets aux Rochers et croquets de Saint-Mihiel. Les deux sont au début de la rue du général Pershing.

  • Pour des produits locaux, il FAUT s’arrêter à la coopérative Jardin de Lorraine à Billy-sous-les-Côtes. C’est là où on a fait notre shopping mirabelle : huiles, bières, vinaigres aromatisés, eau-de-vie, fruits au sirop, sirops de fruits etc… Super qualité, de bons produits à ramener ou à offrir (et il y a aussi d’autres choses que de la mirabelle, on est juste un peu monomaniaques).

http://jardin-de-lorraine.fr/

0012

A voir

 

            En plus des sites Première Guerre et des balades en forêt, il y a aussi un patrimoine culturel très chouette.

  • Vents des forêts est une initiative géniale de land art dans les forêts entre Saint-Mihiel et Bar-le-Duc. Chaque année de nouvelles œuvres sont créées et rejoignent des parcours de longueurs différentes qu’on peut faire à pied et pour certains en voiture. On n’a pas eu beaucoup de chance avec le temps quand on y est allées mais je pense qu’on retournera dans la Meuse rien que pour ça !

http://ventdesforets.com/

  • Découvrir le sculpteur Ligier Richier à Saint-Mihiel notamment a été une belle surprise. Cet artiste lorrain du 16ème siècle a réalisé des magnifiques sculptures sur bois aux visages subtils et réalistes. Comme c’est une star locale, l’office du tourisme lui a même consacré un parcours à travers la Meuse (encore une raison pour nous d’y retourner !) :

http://www.tourisme-meuse.com/fr/que-faire/visiter/monuments-et-jardins/F818001070_la-route-ligier-richier-saint-mihiel.html?produit=818001070

  • Complètement par hasard on est arrivées à Bar-le-Duc lorsque le festival RenaissanceS commençait. C’est un festival d’arts vivants et ce soir-là il y avait un défilé inspiré par l’Inde avec des poudres de couleur lancées sur le public et des projections et concerts dans toute la ville. L’ambiance était très sympa, les stands en train de se monter pour le lendemain.

https://www.festivalrenaissances.fr/

0022

Nos posts dans la Meuse: