Une soirée au festival Cabaret-Vert

Le thème du rendez-vous interblogueur #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog Le Coin des voyageurs. ce mois-ci c’est: « Virée nocturne », défi lancé par Sabrina du blog Tu Paris combien. On vous emmène à Charleville-Mézières au joyeux festival du Cabaret-Vert.

20150820_170720

C’était notre premier vrai week-end en van et on avait pris des places pour le festival Au Cabaret Vert à Charleville-Mézières. Pourquoi Charleville-Mézières, me direz-vous ? Et bien fidèles à nous-mêmes on avait envie de découvrir un coin pas trop fréquenté au mois d’août. Et puis comme beaucoup de gens attirés par cette ville, on aime assez Arthur Rimbaud, la star locale.

            Donc on s’installe au camping municipal qui porte le joli nom de Mont Olympe et se trouve être juste en face de la maison natale du poète, sur les bords de la Meuse. C’est ombragé, joli, agréable. En arrivant on est passées devant le camping du festival avec ses tentes collées serrées les unes contre les autres et on est bien contentes, bourgeoises que nous sommes, d’avoir une vraie petite chambre avec une kitchenette et tout le luxe indécent que procure le van.

20150820_151508

A l’époque Ruby n’avait pas encore rejoint notre meute mais on avait déjà notre vieux chat grincheux, j’ai nommé Madeleine. Et comme on est vraiment des mémères à chat, on l’avait embarquée avec nous. Et si vous vous posez la question : mais le chat en camping, c’est une bonne idée ? La réponse est : hum, pas vraiment. Mais n’anticipons pas.

            Bref on part (sans Madeleine) en direction du festival, il faut traverser la ville, la fameuse Place Ducale, les terrasses sont animées, il fait super beau et chaud, il y a des trucs Rimbaud tous les vingt mètres (bar, coiffeur, plaque commémorative), c’est chouette. On arrive au festival pas trop tard pour une soirée très cool, et pour nous qui sommes habituées aux festivals parisiens où tout est trop cher et trop bondé, avec un public trop homogène, on profite d’une ambiance festive et détendue parmi des gens de tous âges venus de la région et aussi de la  Belgique voisine. Et surtout, surtout, la bière ! (En fait on peut l’avouer maintenant, c’est la raison principale qui nous a poussées sur les routes du nord et de l’est de la France. La Première Guerre n’est qu’un prétexte.) Un grand choix de bières locales, bio, hyper bonnes et abordables, c’est autre chose que la pinte de Heineken à 8€ ! Et la bouffe ! Pas de ces horribles gamelles de tartiflettes ou paëllas qui te retournent le bide jusqu’à l’année d’après (parce qu’ils datent sans doute de l’année d’avant), non, des stands sympas et originaux avec même des options végé très honorables pour de la bouffe de festival. En plus tout est très éco-friendly et tout.

20150820_184936

            Et il y avait même de la musique, dis donc ! On a découvert Slaves, deux mecs anglais torse nu qui font du punk bien pêchu, on a vaguement écouté ALT-J (des barbus) mais ensuite on avait faim, et puis on a revécu notre adolescence à la tombée de la nuit avec Etienne Daho, puis la nuit tombée c’était au tour de Christine and the Queens de clore cette soirée. En fait après il y avait un mix de Paul Kalkbrenner, le DJ, et ça fait quelques fois qu’on pense qu’on l’aime bien vu qu’il est berlinois et qu’il fait de l’électro, alors qu’en fait on trouve ça vachement bourrin. Du coup, la tête bien remplie de musique, la peau bien rouge des coups de soleil improbables qu’on chope en festival, le corps bien détendu de chaleur et de bière, on retraverse la ville en sens inverse pour rentrer au camping. La musique nous accompagne un moment puis s’éteint derrière nous dans la ville calme.

20150820_224138

            On s’attendait à trouver notre petit chat lové tranquillement sur une banquette du van, dormant de ce sommeil profond et imperturbable des chats mais pas du tout : Madeleine a elle aussi veillé tard et nous attend assise sur le siège du conducteur les yeux exorbités, le museau courroucé, en mode vieille tata qui découvre que ses nièces ont découché. Si elle pouvait nous engueuler, elle le ferait abondamment ! (Non, on ne l’humanise pas du tout.) Il y a aussi ce problème de lampadaire dans le camping qui est beaucoup trop éclairé. On se couche sans mettre les occultants les plus épais, pensant qu’ils servent surtout s’il fait froid. Mais après cette nuit-là on saura qu’il faut les mettre tout le temps, parce qu’on a dormi dans une lumière orange pas très agréable et que le jour nous a réveillées bien tôt.

            Mais voilà, c’était une bonne virée nocturne, un festival qu’on recommande ! Et si vous voulez voyager avec votre animal, Madeleine a un message pour vous : « Ne nous abaissez pas, nous nobles félins, à faire ce qu’un chien peut très bien faire. Miaou. »

IMG_4125

Comme chaque mois, un jeu concours vous permet de gagner un guide Gallimard. Ce mois-ci, c’est le Geoguide Bretagne Sud. Pour avoir une chance de le remporter, laissez un commentaire ci-dessous et un autre . Le règlement est visible sur cette page.

D’autres virées nocturnes sur le blog (avec un peu d’histoire dedans) :

 

Et les autres contributions de ce mois-ci :

Virée nocturne à Pigalle par Sabrina de Tu Paris combien

Magie et féerie à Chartres par Sarah de Soulier Vert.
Une soirée parfaite en Bretagne par Lili de Jolies Voyages.
La Grande Galerie de l’Evolution par Cecile de Famille France Trotteuse
La nuit au cirque avec Sylvie du Coin des voyageurs.
Balade nocturne dans le vieux Lyon par Mathilde de Voyager en photos.
La nuit blanche parisienne par Solène de My Little Road
Virée nocturne à Marseille par Florence Gindre
Nantes la nuit par Sylvie de Randonnée pour Petits et Grands
Virée nocturne à Toulouse avec Anne de Annima.fr
Ombres et (ville) lumière(s) par Pauline de Petites Évasions et Grandes Aventures.
Découvrir Paris la nuit: le plus beau parcours par Paul de Mon Grand Est
Une nuit à Planète Sauvage par Ellye de Travelingadress
Balade iséroise: A la découverte de Vienne « by night » par Estelle de Curiosity Escapes
Le Louvre et les Tuileries au coucher du soleil par Marlene de Salut, Bye Bye

17 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ça c’est de la festia !! J’adore Madeleine 😊

    J'aime

    1. Merci! On adore Madeleine, on adore la fiesta, mais Madeleine n’adore pas la fiesta!

      J'aime

  2. Sabrina dit :

    Cabaret, bonne bière, festival que du bon vocabulaire. Et ça avait l’air drôlement chouette.
    Bien élevé ce chat on voit que ce n’est pas le mien.
    Je vois en fin d’article « Une cuite à Verdun » ça m’intrigue, vais voir ça sans tarder.

    J'aime

    1. Merci Sabrina! Madeleine est surtout un vieux chat qui n’a pas trop le goût du risque!

      Aimé par 1 personne

      1. Sabrina dit :

        C’est une fille sage alors.

        J'aime

  3. Anne dit :

    Hé bien, une vraie virée dans un coin que je ne connais ni le jour ni la nuit!

    J'aime

    1. Merci Anne! C’est très chouette les Ardennes, le lendemain on s’est baladées dans la forêt et au bord de la Meuse, il faisait beau, c’était tranquille, vraiment à découvrir.

      J'aime

  4. Soulier Vert dit :

    Sympathique petite virée!!!!

    J'aime

    1. Oui, on recommande!

      J'aime

  5. Vous avez passé un bon moment, même si Madeleine vous a rappelées à l’ordre 😀

    J'aime

    1. Merci Florence ! Oui, on peut toujours compter sur Madeleine pour nous remettre dans le droit chemin !

      J'aime

  6. Ah oui c’est ça je le disais bien que les chats apprécient en général moins le camping que nous… 😉

    J'aime

    1. C’est clair! Tu as essayé aussi? Cela dit on a vu une ou deux fois des copains campeurs avec des chats qui avaient l’air content, ça doit dépendre de la bestiole…

      J'aime

  7. sylvierandos dit :

    Bon, je me dois d’être honnête : les festivals, c’est pas mon truc… Et puis en plus j’aime pas la bière ! Si, si, ça existe les gens qui aiment pas la bière et les festivals, la preuve… Par contre je ne suis pas contre une balade nocturne, tout simplement, pour admirer cette ville qui a déjà été mise en avant sur les blogs à l’occasion de ce RDV. Mais oui, on peut bien se balader sans aller au festival, hein ? Et au lieu de boire de la bière, je prendrai un jus de fruits, et puis voilà. Ou alors une bonne grosse glace… Voilà, ma commande est passé. Y’a plus qu’à aller là-bas 😉

    J'aime

    1. Merci Sylvie pour ton commentaire ! Bien sûr une bonne balade by night un soir d’été avec une glace, c’est juste parfait…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s